vendredi 28 novembre 2008

Mohair de l'âme

Pont U Bein, Birmanie, février 2008

Restons dans les rayons de lumière
les rayons magiques qui embellissent tout,
répercutent à l'infini les jeux de couleurs,
adoucissent les pierres les plus dures,
les eaux les plus boueuses,
les paysages les plus mornes

Lumière, chaleur,
chaleur, lumière
Mohair de l'âme
et du corps

chaude journée à tous !

mercredi 26 novembre 2008

Reflets magiques...

Jeux de lumière à Positano, petit village près de Naples

Un petit poème mignon,
d'une demoiselle Ninon, Ninon du net...
qui me plait bien,
pour ce matin !
Bisous

Rayon de soleil
Entre par ma fenêtre
Fait reluire le vermeil
Là, où le froid pénètre
Enivre de tes pouvoirs
Tout ceux qui broient du noir

Marque de ton sillon
Allègrement, ma maison
Grise tous mes tourments
Illumine mes enfants
Que ta lumière soit
Unique, sous mon toit
Et… dans tout l’univers

mardi 25 novembre 2008

Les yeux ouverts parmis les fleurs...

video

Diaporama Photos Béa Afrique du Sud Namibie 2006

Après les animaux, arrêtons nous un instant pour se pencher sur la pâle marguerite ou l'orchidée racée...

Ceux qui ont un jardin et s'y promènent parfois (au Sud comme dans l'Isère d'ailleurs....) savent le bonheur de l'arbrisseau qui frissonne, des pétales qui apparaissent, la tendresse du vert qui pointe ou persiste....

Ils savent la vie qui se sécrète au sein des bois et buissons, toujours renouvelée...

Ils savent les nuances, les méandres, les racines et les bourgeons collants de sève...

Humons cette douceur qui s'échappe aux portes de l'hiver pour mieux ressurgir dans nos mémoires en attendant le Printemps...
Alors, bonne journée de printemps à tous !

lundi 24 novembre 2008

La Nature animale infinie

video
Photos animalières Béa Afrique australe juillet 2006 -


La vie animale est infiniment variée, infiniment passionnante... toute une vie ne suffit pas à son étude. Encore aujourd'hui on découvre de nouvelles espèces...
Petite, calée avec mon frère sur le vieux canapé gris , je me nourrissais de documentaires sur la vie animale, fascinée par ces couleurs, ces spécificités biologiques étonnantes... La vie des animaux était chaque fois le plus beau des films d'aventure !
J'ai découvert en Afrique le plaisir d'observer non seulement les "gros" animaux, mais aussi des oiseaux, assez peu farouches et surtout de nouveau "visibles" dans une nature intacte et sauvage.
En inde, une branche de l'hindouisme, le Jaïnisme respecte tellement la vie sous toutes ses formes que ses adeptes balaient le chemin sous leur pied pour ne pas écraser un insecte par mégarde et portent un tissus devant leur bouche pour ne pas avaler de moucherons...
Alors observons cette vie autour de nous, elle nous donne encore une fois de l'humilité, nous rappelle que nous ne sommes qu'une forme de vie parmi tant d'autres...
Bon lundi avec nos amis les animaux !

dimanche 23 novembre 2008

L'eau ruissèle sur le corps...

Tableau orientaliste anonyme


Échappée féminine au hammam samedi après midi.
J'adore de rituel oriental.
Dans la chaleur d'une buée douce, le corps de délasse en profondeur, se décharge de ses toxines et de ses soucis.... qui glissent avec l'eau chaude qui coule le long du dos.

Le petit bol d'étain fait un ballet entre la vasque et les épaules, geste ancien, presque biblique : les ablutions.

Après l'application de savon Noir, le gommage énergique d'une matrone aux phrases gutturales élimine fatigue et peaux mortes...

Massage, macération, masque, épilation... un rituel millénaire de beauté et de propreté corporelle intense....
Les femmes parlent, sirotent du thé, rient et chuchotent des secrets d'alcove...
Merci Samira à qui je dédis ce billet.
Bon dimanche mes chers et tendres

samedi 22 novembre 2008

Se poser de coeur en coeur

Arèches, Beaufort, juillet 2007


Un petit bruissement d'ailes ce matin (ma libellule s'est déguisée en papillon ce matin....), un petit bout de poème trouvé dans la grande armoire du net, et qui m'a touché :


Un papillon fou vole dans les airs
je m’accroche à ses ailes de miel

pour me poser de cœurs en cœurs

entre la Terre et le ciel.

David Myriam-
http://www.art-engage.net (allez voir son site, il fait des choses étonnantes et très diverses, quel talent !


Un autre endroit que j'ai découvert, plein de poésie et de magnifiques visuels : http://ossiane.blog.lemonde.fr/
J'aime son 'oeil sur le monde, sa vision derrière l'oeilleton de son appareil...
Bon samedi sur la Terre.

vendredi 21 novembre 2008

Escapade douce

Un petit voyage intérieur et néanmoins lointain, petits instants mémoire de Birmanie, printemps 2008... pays doux et magnifique, un peuple chaleureux, ouvert et intelligent... que du bonheur....

Bonne promenade et excellent vendredi, tendrement à tous



video
photos Béatrice Ivaldi ©

jeudi 20 novembre 2008

Voutes de pierre, voute de ciel....

cathédrale de Reims, mai 2005, week end magique

Observer les entrelacs de pierre me remplit de joie et d'humilité :

humilité devant le travail parfait d'hommes juste armés de planches, maillet et fil à plomb...

joie devant la perfection et la simplicité des lignes...

mais aussi admiration devant tant de pugnacité et d'obstination...

(Je vous conseille à ce sujet le merveilleux roman de Ken Follet : les Piliers de la terre. Un must, et en plus extremement agréable à lire !)

Bonne journée sous la voute.... céleste

mardi 18 novembre 2008

Bonne journée sur la Terre

La terre est belle, immense, splendide, des puits sans fonds, des sommets sans limite, faune, flore, géants et organismes microscopiques...

une leçon sans cesse renouvelée de grandeur et d'humilité à la fois.
Mille et une raisons d'y puiser chaque jour la beauté, la sagesse, le respect, d'en aspirer le flux de force et de chaleur qui rayonne si fort...

En hommage, voici une belle réalisation de Fred, alias Golgoth38, notre spécialiste es montages.... merci boubou !
Bonne journée sur la Terre...


video

lundi 17 novembre 2008

Ailes et racines....

Côte namibienne été 2006

Je ne peux m'empêcher de commencer la semaine avec cet extrait musical que je si trouve si beau et si puissant !

Et voilà l'image que cela m'inspire... encore la mer....

Horizontalité et verticalité, des ailes légères et pourtant des racines profondément ancrées pour résister....

le secret de l'équilibre ????






Découvrez Michael Nyman!

dimanche 16 novembre 2008

Du sable chaud.... poussière de mémoire ?

Dunes près de Siwa, désert Egyptien

Le ciel est bas ce matin, lourd de grisaille automnale, lourd de cette humide brume de nos contrées....
Le soleil sec et droit me manque, le sable crissant et chaud sous le pieds...
J'ai dû vivre dans les Iles parfumées ou dans un désert dans une autre vie.... trop de sensations....
Combien de vies porte t-on en soi, combien d'expériences d'ailleurs pour se construire ?
Combien de livres écrits AVANT, et dont il ne reste que quelques miettes, quelques traces fugitives mais puissantes ?
On sait si peu de choses....


Un petit cadeau doux ce matin, la merveilleuse chanson de Jeff Buckley, Hallelujah ; ce compositeur américain talentueux, est mort à l'age de 30 ans, noyé dans un affluent duMississipi...



Découvrez Jeff Buckley!

samedi 15 novembre 2008

Sheumas m'a fait découvrir ce merveilleux chant, si poignant, si profond, si mélancolique et si apaisant à la fois. Prenons un instant pour le découvrir...






Pour info, les images sont celles d'un film " La Chute du faucon noir (Black Hawk Down)" , film américain réalisé par Ridley Scott et sorti en 2001. Il est tiré du livre Black Hawk Down : A Story of Modern War de Mark Bowden, documentaire relatant les combats de Mogadiscio des 3 et 4 octobre 1993 au cours desquels dix-neuf militaires américains et plus d'un millier de Somaliens trouvèrent la mort.
Denez Prigent est un grand chanteur celte. Lisa Gerrard est une musicienne et chanteuse australienne, membre fondatrice du groupe Dead Can Dance avec Brendan Perry de 1981 à 1998. Sa puissante voix de contralto dramatique est aisément reconnaissable. Un Golden Globe lui a été décerné pour la musique du film Gladiator qu'elle a écrit en collaboration avec le compositeur Hans Zimmer.

vendredi 14 novembre 2008

Bleus intenses et pensées océanes

Auteur inconnu, j'aime les couleurs de ce port

Entre les rivages des océans et le sommet de la plus haute montagne est tracée une route secrète que vous devez absolument parcourir avant de ne faire qu'un avec les fils de la Terre.
[Khalil Gibran

Il y a plus de larmes versées sur la terre qu'il n'y a d'eau dans l'océan.
[Bouddha]

jeudi 13 novembre 2008

Majestueuses et légères, les baleines jouent...

Baleines sur les côtes de l'Océan Indien, Afrique du Sud 2006

Majestueuses bêtes des profondeurs, souples et immenses...
un instant d'éternité face à ce ballet, en représentation pour moi seule, sur une côte sauvage et baignée de soleil glissant entre les bruyères...
un instant d'éternité pour moi seule, marchant au bord de l'eau de cette cote africaine, et pourtant partagé à chaque souffle et à chaque battement de paupière...
un moment intense, un moment lumineux, un moment ou l'on retient son souffle...
un moment où mes yeux voient pour lui, et lui voit dans les miens... un moment où toutes les choses se tiennent les unes aux autres, dans une ronde immense et éternelle !
Merci Dame Nature...

mercredi 12 novembre 2008

Les abysses, les vagues et le sel

Ressac sur des galets - Près du Cap de Bonne Espérance - Afrique du Sud 2006

Merci à Sheumas pour ce rappel des merveilleux vers de Charles Baudelaire dans son commentaire d'avant hier. Restons sur le thème "maritime". Je lis en ce moment un délicieux roman ' L'ombre des voyageuses" (un titre à multiples entrées....) ; l'écriture est très particulière (un peu "à l'ancienne" mais très forte...) Voici un paragraphe pour illustrer notre thème, puisque l'héroïne, gardienne de chèvres en Lorraine, découvre pour la première fois la Mer au terme d'un périple à travers la France au 18ème siècle ; extrait de ses impressions :

« La mer est de couleur aussi changeante que le ciel. La mer aussi a ses nuages. Selon le moment du jour et la lumière. Cela va des sombres attirances de gouffres, devinés sous l’écume qui se défait des crêtes tordues, à ces verdeurs liquides plus dures que du métal sans cesse affûtées aux lents ressacs toujours recommencés avec une patience, une obstination jamais vues autre part ».
L’ombre des voyageuses, Pierre Pelot

Finalement, cette mer changeante, ces sombres gouffres comme les lents ressacs ou les raies de lumière ne sont il pas simplement à l'image de notre vie ?

lundi 10 novembre 2008

Un goût de sel.... un air du large

Port de Pêche en Sardaigne - Eté 2007

Les bateaux, un air du large, quelque part en partance...

J'aime les ports, pour ce qu'ils chantent l'horizon à atteindre, les embruns, les loups de mer, des ailleurs à rechercher...

j'envie les Rochelais pour la proximité du Bel Océan... et vous conseille les superbes photos de Sheumas (blog Eric) sur les ports incroyables à flanc de falaises en Écosse)

J'ai du être matelot dans une autre vie.... j'ai dans ma mémoire des ponts de navire, le bois surchauffé du pont sous les tropiques, les chemises de lin raides de sel... Peut être le sang Rhétais tout simplement....

Alors voguons un instant ensemble, le gout de sel sur les lèvres...

dimanche 9 novembre 2008

Une belle réalisation émouvante


Gilbert Becaud l'indien
envoyé par Golgot38


petit digression pour un clin d'oeil à Golgoth38 (alias frérot) et à son talent de "metteur en scène d'images"...
Hommage à un peuple perdu....
au talent de Gilbert Bécaud

samedi 8 novembre 2008

Où flotte une odeur d'encens et de poussière de pierre...

Abbaye de Fontfroide, près de Narbonne, dans l'Hérault, mai 2006


J'aime les monastères et l'architecture religieuse : sobriété des lignes, pierres qui semblent éternelles, lumière qui s'attarde, lieux propices à la méditation et à la prière...

Il y a des histoires et de la puissance qui s'accrochent comme des lianes aux arcs de pierre, et comme une persistance d'encens dans les allées...
Et quand on écoute bien, quelques voix célestes qui égrènent encore quelques magnificat... Tendresses à tous

vendredi 7 novembre 2008

Se faire du bien aux yeux...


J'aime la calligraphie pour ce qu'elle est douce aux yeux, parcequ'elle fusionne le dehors et le dedans, le signifiant et le signifié ; elle extériorise et intériorise à la fois ; tout cela dans le mouvement et parfois le mystère du cryptage... tout un voyage. Et pour l'illustrer, voici une création de Ahmed Ould Amar (Mauritanie), peintre et calligraphe.


Un petit mot superbe d'Aragon sur le sujet :


«... le calame forme sur la blancheur un caractère de jais
Comme une chevauchée au désert un profil bondissant d’armes brandies
Et chaque lettre est un pied sur le sable un départ de léopardOu soudain le déploiement d’une aile noire au-dessus de la poussière...»





jeudi 6 novembre 2008

Un petit instant hypnotique !

On s'asseoit, on prend une grande inspiration, de celles qui gonflent gentiment le ventre....
puis on souffle doucement, naturellement, on détend ses doigts sur la souris et le clavier, on écoute et on s'accorde 3 minutes sans pensées, juste en respiration et relâchement, en suivant ces volutes colorées...
Bonne journée à tous
Affectueusement !

mercredi 5 novembre 2008

Souffle des States...


















Pour faire écho à Eric dans son blog, je fais digression à l'esprit de babouzen et ne peux m'empêcher de saluer ici le vent qui souffle ce matin des Etats Unis d'Amérique.

C'est un pays et un peuple plein de charme, de paradoxes, capables du meilleur comme du pire (bien humain n'est ce pas ?) pas toujours facile à suivre ou à comprendre, mais un pays fascinant...(cf notre été made in US sur
http://nous3auxstates.uniterre.com/ )

Je suis heureuse que la jeunesse,le progrès et l'espoir aient ainsi pu renaitre pour ce pays, ses habitants, avec j'en suis certaine, de grands bénéfices pour le monde entier. Il était plus que temps à mon sens !

La tache sera énorme pour Barak et son gouvernement ; tous mes voeux l'accompagnent modestement ainsi que tous mes amis Américains !
Yes we can !
Je ne résiste pas au plaisir de partager le dessin de Plantu ce matin dans le Monde, tellement vrai !

Une deuxième porte à pousser....

Porte à Bruges, Belgique novembre 2005



Et puisque nous parlons de portes, voici un extrait du Prophète, de Khalil Gibran :

"Fiez vous aux rêves car en eux est cachée la porte de l'éternité".

Écrivain, penseur, poète et peintre libanais de grand talent, Khalil Gibran fait partie de ces êtres qui ont illuminé le monde par leur génie créatif.

Il dit de lui même : « Je suis venu afin de vivre dans la gloire de l’Amour et dans la lumière de la Beauté, qui sont les reflets de Dieu. Sur cette terre je vis, et personne ne peut me chasser des sphères de la Vie. Car, à travers mon mot chargé de vie, je continuerai d’exister, même dans la Mort. »


Je trouve cette pensée particulièrement juste, belle et sincère, je vous la livre donc pour ce matin, avec toute mon affection !

mardi 4 novembre 2008

J'aime les portes...


Portes,
passages,
étapes,
une porte c'est fascinant,
c'est d'un coté et de l'autre en même temps
L'entrée ou la sortie ?
le début ou la fin ?
c'est ouvert ou c'est fermé...
Objet fascinant et ô combien symbolique...
ici, porte bleue traditionnelle de Sidi Bou Said, Tunisie

lundi 3 novembre 2008

La parabole de l'Eléphant



Des Indous avaient amené un éléphant; ils l'exhibèrent dans une maison obscure.Plusieurs personnes entrèrent, une par une, dans le noir, afin de le voir.

Ne pouvant le voir des yeux, ils le tâtèrent de la main.

L'un posa la main sur sa trompe; il dit : « Cette créature est telle un tuyau d'eau. »

L'autre lui toucha l'oreille : elle lui apparut semblable à un éventail.

Lui ayant saisi la jambe, un autre déclara : « L'éléphant a forme de pilier. »

Après lui avoir posé la main sur le dos, un autre dit : « En vérité, cet éléphant est comme un trône. »

De même, chaque fois que quelqu'un entendait une description de l'éléphant, il la comprenait d'après la partie qu'il avait touchée.

Leurs affirmations variaient selon ce qu'ils avaient perçu .Si chacun d'eux avait été muni d'une chandelle, leurs paroles n'auraient pas différé.

L'œil de la perception est aussi limité que la paume de la main qui ne pouvait cerner la totalité (de l'éléphant).

L'oeil de la mer est une chose, l'écume en est une autre; délaisse l'écume et regarde avec l'œil de la mer.

Jour et nuit, provenant de la mer, se meuvent les flocons d'écume; tu vois l'écume, non la mer. Que c'est étrange! Nous nous heurtons les uns contre les autres comme des barques; nos yeux sont aveuglés; l'eau est pourtant claire. O toi qui t'es endormi dans le bateau du corps, tu as vu l'eau; contemple l'Eau de l'eau.

L'eau a une Eau qui la pousse, l'esprit un Esprit qui l'appelle.

Djalâl ud-Dîn Rûmî

samedi 1 novembre 2008

Ma libellule

Papillon ou libellule,
un souffle frais
dans le jardin
de mes pensées
un souffle léger
dans le dédale
de mon coeur
rouge sang


une bulle irisée
un parfum d'herbes
un rayon de chaleur
papillon ou libellule,
la lumière traverse.